l'Actualité

Soulignement du titre
Actualité publié le 17/02

Epuisement professionnel et consommations à risques

A compter de 2016, le centre Malvau propose :

un accompagnement spécifique

des consommations à risques de substances

survenant lors d’un épuisement professionnel.

Engagé depuis 50 ans dans la prise en charge de l’alcool puis des addictions de façon plus large, le Centre Malvau  a développé une grande expérience dans le domaine de l’ergothérapie par le travail, qu’il souhaite aujourd’hui mettre à disposition des personnes entrées dans le processus d’épuisement professionnel et augmentant significativement les consommations de substances psychoactives.

 

En effet, les constats sont les suivants :

  • Forte prévalence de l’épuisement professionnel (burn out) : actuellement entre 5 et 20 % de la population active, selon les études et les secteurs d’activités (métiers de service et soignants tout particulièrement),
  • Lien entre une durée de travail de plus de 48 h par semaine et l’augmentation de la consommation d’alcool établi (British Medical Journal 13.01.2015 : méta-analyse, portant sur près de 335 000 employés dans 14 pays -),
  • La consommation de substances psychoactives (principalement tabac, alcool, psychotropes, cocaïne, dopants) est une stratégie de compensation inadaptée au stress généré par le travail et pouvant amener au surmenage professionnel.

 

Les objectifs d’accompagnement spécifique sont les suivants : 

Ils s’inscrivent clairement dans une optique de réduction des dommages :

  • Intervenir avant que l’usage excessif ne devienne une vraie dépendance,
  • Permettre au patient d’interrompre le processus d’épuisement progressif dans lequel il se trouve,
  • Accompagner la prise de conscience des mécanismes psychiques sous tendant l’épuisement professionnel,
  • Proposer des outils favorisant le retour à l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée : outils de gestion du stress, exploration de nouveaux espaces de récupération, élargissement de l’horizon personnel
  • Favoriser la réappropriation du corps négligé,
  • Arrêter totalement la consommation du produit psychoactif durant le séjour afin de permettre au syndrome cognitif dysexecutif induit de s’amender, le patient retrouvant alors une pensée et une capacité d’analyse normalisées.

 

La durée du séjour :

La durée de séjour est de 6 à 12 semaines, selon prescription initiale et réévaluation en cours de séjour.

 

La prise en charge : axes et modalités

Réhabilitation psycho-sociale par l’ergothérapie en atelier de travail (potager, lingerie, espaces verts, peinture, entretien Château, entretien Hermitage) :

  • Réentrainement au quotidien concernant la reprise des rythmes sociaux, des interactions et des praxies sociales,
  • Accompagnement spécifique portant sur l’observation et l’analyse du vécu du positionnement intérieur de la personne lors de la vie de l’atelier en parallèle avec ses expériences de vie professionnelle antérieure,
  • Facilitation de l’expérimentation de nouvelles attitudes psychiques et sociales.

 

Restauration de l’hygiène de vie et reprise de contact avec son corps :

  • Activité physique : éveil matinal et activités sportives collectives et individualisées,
  • Relaxation (apprentissage de méthode d’auto relaxation),
  • Hygiène de vie : hygiène (soins corporels et entretien du linge), alimentation (rythme et équilibre), sommeil.

 

Informations concernant les addictions :

  • Conférences d’information du lundi,
  • Entretiens individuels,
  • Groupe d’accompagnement spécifique au sevrage tabac-cannabis,
  • Bilan de fin de séjour spécifique figurant dans le compte rendu de séjour.

 

Prise en charge médico-psychologique : 

  • Consultations médicales visant à dépister et traiter les éventuelles maladies somatiques induites par le stress prolongé (particulièrement les maladies cardio-vasculaires, les troubles digestifs, les troubles musculo squelettiques, les prises ou les pertes de poids, les déséquilibres glycémiques en cas de diabète),
  • Suivi psychothérapique et addictologique individuel individualisé (entretien motivationnel, outils de thérapies cognitives et comportementales),
  • Séances d’hypnose médicale sur indication médicale,
  • Suivi psychothérapique individuel par le psychologue,
  • Entretiens infirmier d’aide et d’écoute, suivi infirmier spécifique somatique (surveillance des constantes et du poids, éducation au suivi glycémique),
  • Réunion de groupe hebdomadaire, au sein de chaque atelier d’ergothérapie,
  • Groupe de parole de collectif « Travail » animé par le psychologue,
  • Suivi individuel par la diététicienne en cas de perte ou de prise de poids,
  • Découverte des techniques de gestion du stress : relaxation, exercices de pleine conscience,
  • Aide à l’identification et à la planification d’espaces de récupération.

 

Amélioration de l’estime de soi et de la confiance en soi : 

  • Restauration des capacités physiques par la reprise du sport (éveil matinal et gymnastique, activités de loisirs : piscine, marche, vélo),
  • Image corporelle : photographie à l’entrée et à la fin du séjour, séances de soins esthétiques sur prescription médicale,
  • Découverte et affirmation de soi : activité théâtre, ateliers créatifs permettant la découverte ou l’approfondissement du potentiel créatif, atelier d’écriture « histoire à penser »,
  • Développement auto-compétence de gestion des émotions et du stress par la relaxation, les exercices de pleine conscience.

 

 Remédiation cognitive : (réentrainement aux fonctions exécutrices) :

  • Dépistage systématique à l’entrée et à 1 mois des troubles mnésiques, atelier mémoire spécifique pour les personnes présentant les troubles les plus sévères, (prise en charge spécifique),
  • Activités transversales : ateliers « code de la route », théâtre, «histoire à penser », informatique, « écriture », « photo langage », « journal interne Graffiti ».

 

 Accompagnement social :

  • Bilan social d’entrée, accompagnement aux démarches (CESF),
  • Organisation de la sortie sous tous ses aspects : logement, prise de rendez-vous de suivi,
  • Formalisée sous le forme d’une fiche récapitulative de sortie remise au patient et communiquée aux médecins,
  • Partenariat, si nécessaire avec l’accord et en présence du patient, avec le service de médecine du travail.

 

En pratique :

  • Vous pouvez nous joindre pour toute question supplémentaire concernant cette prise en charge.
  • Vous trouverez les formulaires d’admission à la rubrique « professionnels de santé, modalités d’admission».
  • Une visite de préadmission peut être organisée sur simple appel téléphonique permettant à tout patient envisageant une admission de rencontrer l’équipe et de visiter l’établissement.